Je veux, avant de passer à l'ordre du jour de la réunion, vous féliciter pour votre élection.

Je veux aussi vous dire que, après 31 ans de mandats d'élus, dont 19 ans et de 2 mois dans la fonction de maire et 191 ou 192 conseils municipaux que j'ai eu l'honneur et le plaisir de présider, et au moment d'arrêter ma fonction, je le fais sans nostalgie mais avec une pointe d'émotion, que j'espère, vous pouvez comprendre.

Je souhaite, mais n'en doute pas, que vous oeuvrez pour que notre commune continue à se développer, en créant les conditions qui permettront d'accueillir encore de nouveaux habitants, dans la continuité de la politique que j'ai mené depuis 2001, avec l'appui des divers élus qui ont siégé au cours de ces trois mandats. Seule cette voie vers le développement a permis et permettra à nos communes rurales de continuer à exister. L'augmentation de la population en est le résultat, notre bonne santé financière en est le corollaire. Preuve que cette orientation était et est la bonne.

Mais je veux souligner l'autre côté positif de cette politique de développement qui est, au-delà de l'aspect financier, un enrichissement social et culturel que nous apportent des habitants venus d'horizons divers.

Voilà, j'arrête mon propos, je vous dis "bon courage" mais je ne doute pas que vous saurez prendre les décisions qui iront dans le sens de l'intérêt général, qui n'est pas comme d'aucun pourrait le penser une addition d'intérêts particuliers.

Et je vous propose de faire votre cette maxime qui, depuis 19 ans, figure sur la première page du bulletin municipal : "L'avenir n'est que du présent à mettre en ordre, tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre".

Je vous remercie.